AVcom, une société de production et de captation audiovisuelle

 

C’est au cœur du pacifique, en Nouvelle-Calédonie, qu’est née la jeune société audiovisuelle AVcom. À travers ses différentes activités : prestation, captation, production… celle-ci brosse un portrait culturel et social d’une Nouvelle-Calédonie moderne et bouillonnante. Pièce de théâtre, événement sportif et micro-trottoir politique sont autant de prestations qui créent un miroir de ce qu’est aujourd’hui ce pays insulaire. Mais c’est bien à travers la production de documentaires d’auteur qu’elle s’illustre le mieux. Du déménagement d’un hôpital à l’histoire de son mouvement syndical, les différents thèmes abordés à travers le travail d’AVcom dessinent un peuple à l’histoire riche et au passé marqué.

La Nouvelle-Calédonie pour décor

 

C’est en plein cœur du pacifique sud qu’AVcom exerce ses différentes activités. Située dans la mer de corail, la Nouvelle-Calédonie est une île riche de paysages, de ressources naturelles, mais surtout d’histoire. Peuplé depuis environ 3000 ans, ce petit bout de terre a vu son peuple évoluer au fil du temps. Aujourd’hui, les Kanaks, peuples autochtones de l’île, cohabitent avec une population d’origine européenne issue de la colonisation. Si cette cohabitation s’avère parfois difficile, et prompte à différents conflits et débats politiques, elle est pourtant profondément ancrée dans l’identité et l’ADN de ce pays, et dessine une histoire et une culture morcelée et complexe. C’est dans ce décor qu’évolue AVcom, qui tente à travers ses productions d’éclairer différents éléments de cette grande fresque.

Une filmographie tournée vers l’humain

 

C’est depuis ses bureaux, à Nouméa, que Colette Alonso, dirigeante de la société, travaille sur les différents projets qui font l’ADN d’AVcom. En partenariat avec des chaines locales comme Calédonia et Nouvelle-Calédonie Première, elle accompagne les réalisateurs locaux dans leurs projets de courts-métrages, documentaires ou d’autres formats plus innovants. Le spectateur peut ainsi découvrir différents aspects de cette société plurielle : combat écologique pour la survie d’une espèce d’arbre, vie d’un dramaturge kanak, déménagement de l’hôpital local… Les thèmes sont variés, à l’image de la culture du pays. Pourtant à travers cette filmographie, c’est bien la vie de Nouméa et de son île qui se dessine, ainsi que celle de ses habitants, dans leurs cultures, leurs divisions, mais aussi leurs points communs.

Des captations comme un miroir de la société néo-calédonienne

 

Outre ses productions, AVcom s’investit également dans le paysage audiovisuel néo-calédonien en effectuant de nombreuses captations et prestations. Ainsi, la société, qui a fait ses armes à travers la captation de courses hippiques, capte aujourd’hui dans son objectif la culture de son pays, du théâtre à la danse en passant par les chants kanaks. Mais c’est aussi une large batterie de prestation que propose la société : équipée de 4 unités de tournage complètes, d’une station mobile de montage, de logiciel d’encodage, de moniteur de contrôle et disque dur. Elle vient également de faire l’acquisition d’un drone Mavic II pro, permettant la prise d’image aérienne d’une grande qualité. Au travers de ses prestations, AVcom se met aux services de ses clients pour leur offrir autonomie, réactivité et mobilité sur l’ensemble du pacifique sud.

 

À travers ses captations et ses productions, Avcom accompagne aujourd’hui un vivier de nouveaux réalisateurs dans leur travail. Grâce à ses activités variées, cette jeune société espère faire découvrir au Pacifique, et au monde, la culture et la richesse de son pays : la Nouvelle-Calédonie.